Bookmark and Share

Denis Rouleau in UniformLe Vice-​amiral Denis Rouleau a gradué du Collège Militaire Royal de Kingston en Ontario avec un baccalauréat en Génie et Gestion en 1978. Il compléta son entraînement naval en Colombie– Britannique, pour être ensuite transféré sur un navire opérationnel de la flotte Atlantique à Halifax, incluant commandant en second du NCSM SKEENA et commandement du NCSM ATHABASKAN. Après cette période de commandement en mer, le Vice-​amiral Rouleau fut le premier officier naval à joindre l’effectif canadien au Commandement de la Défense Aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) dans le complexe de la montagne Cheyenne à Colorado Springs, et fut ensuite affecté à l’état-major du Commandement Spatial Américain.Après avoir complété le cours d’étude de sécurité nationale au collège d’état-major en juin 2002, il prenait le commandement du cinquième groupe d’opérations maritimes et de Commandant Adjoint de la Flotte à Halifax. En décembre 2003, il assuma les fonctions de Chef de cabinet pour le Chef d’état– major des Forces canadiennes au Quartier général de la Défense nationale à Ottawa, et en juin 2004 il était promu au rang de Commodore et assuma les fonctions de Directeur Général Personnel et État de Préparation Maritime au sein de l’état-major de la marine au QGDN à Ottawa.

Le 26 janvier 2006, le Vice-​Amiral Rouleauassuma le commandement de l’EscadrePermanente de L’OTAN pour une période de 12 mois en mer. A son retour au Canada en 2007, il fut promu au rang de Contre-​amiral et assumales responsabilités associées avec la gestion Programme de la Défense au quartier général Ottawa. En juin 2008, il fut promu au rang de Vice– amiral et assuma les fonctions de Vice-​chef d’état– major de la Défense.

En août 2010, le Vice-​Amiral Rouleau est nommé Représentant militaire du Canada auprès de l’OTAN à Bruxelles. En septembre 2012, il prenait sa retraite après 39 années de service et demeure à Ottawa avec son épouse Libby.

Dans son rôle de « voix de la défense », la Conférence des associations de la défense, dont les 51 associations constituantes représentent quelque 400 000 membres au total, croit fermement à l’importance d’une discussion publique des besoins en matière de sécurité pour assurer le fonctionnement sain d’une société démocratique. Fondée en 1932, la CAD a préconisé, pendant les 80 dernières années, une saine politique de défense et de sécurité et l’appui qu’il y a lieu d’accorder aux hommes et aux femmes des composantes, régulière et de réserve, des forces armées du Canada. C’est ce qu’elle fait par son programme de sensibilisation qui est conçu comme une stratégie de communication de ses points de vue aux parties prenantes et au grand public.

Le programme « de sensibilisation » de la CAD comprend principalement les activités suivantes :

  • Rencontrer et informer des membres clés du gouvernement, des représentants clés de la Défense, des partis de l’opposition, des organisations de la défense et des instituts de politiques et les informer des points de vue de la CAD ;
  • Par l’utilisation d’experts en la matière, tenir les principaux intéressés et les autres Canadiens informés des points de vue de la CAD par le truchement d’articles publiés dans la presse et les médias électroniques, de notre liste élaborée de distribution par courriel, de breffages quotidiens et hebdomadaires sur les enjeux touchant la défense, la sécurité et les Forces canadiennes, ainsi que par le fil Twitter de l’Institut de la CAD ;
  • Encourager, orchestrer et coordonner, à travers le Canada, une série de commentaires provenant de la base, dans les médias et ailleurs, sur les enjeux touchant la défense, la sécurité et les Forces canadiennes ;
  • Tenir, en tant que nécessaire, des campagnes d’intercession à la grandeur du pays ; et
  • Organiser et tenir, de concert avec notre organisation sœur, l’Institut de la CAD, la deuxième journée de la Conférence d’Ottawa annuelle sur la sécurité et la défense.

Les experts en la matière constituent une source importante et essentielle d’expertise, parmi beaucoup d’autres, qui nous est nécessaire pour préparer et actionner le programme d’extension et d’intercession de la CAD. On compte beaucoup aussi sur L’Institut de la CAD, dont l’expertise en recherche, selon les mots mêmes de son président, « … offre aux Canadiens les connaissances nécessaires au développement d’un point de vue objectif et non partisan sur ce qui constitue une politique de défense efficace pour le Canada. »

Contactez-​nous

Conférence des associations de la défense
151, rue Slater, Suite 412A
Ottawa (Ontario) K1P 5H3
Canada

Téléphone : +1 (613) 2361252

Télécopieur : +1 (613) 2368191

Courriel : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.